Dimanche 21 janvier 2007, 18h-20h Beaubourg, niveau -1, petite salle.

Les Political Games ou Parlez vous jeux ????

Séance animée par Laurence Allard et Olivier Blondeau

Malgré le soupçon anti-mimétique qui a, de tout temps pesé sur la fiction et qui aujourd'hui pèse de tout son poids sur l'univers du jeu vidéo, il nous apparaît que le jeu vidéo peut être considéré comme un procédé de narration, un genre discursif parmi d'autres, y compris comme un article de journal, a fortiori lorsque le jeu vidéo prend une place de plus en plus importante dans l'imaginaire, non seulement de nos enfants mais aussi dans l'espace médiatique tout entier.

Les émeutes médiatiques de novembre 2005 ont ainsi, en France, mis en lumière l'usage expressif du langage des jeux (machinimas…) pour une génération venant produire ses propres discours et représentations, illustrant une “démocratie sémiotique” aux régimes de vérité différenciés au sein de l'ensemble des médias contemporains.

Certains activistes ont pris eux aussi, le jeu vidéo comme support sémiotique à part entièr, s'inscrivant à la fois dans le prolongement et dans la rupture avec les usages traditionnels des jeux vidéos commerciaux. En marge des grands réseaux de diffusion, on voit en effet apparaître de plus en plus une frange de jeux vidéos, les “political games”, qui se jouent de la perméabilité de la frontière entre fiction et réalité, entre le ludique et le sérieux au point que l'on parle aujourd'hui aussi de “serious games”.

Cette séance sera donc consacrée à la présentation et à la réflexion sur les expérimentations politiques autour des jeux.

Deux auteurs de political games viendront présenter leur travail : Paolo Pedrecini, MolleIndustria. Michael Kast, auteur de “Paris Riots”. Des démos de political games et de serious games seront effectuées par Mathias Blondeau, Jonas Blondeau et Camille Chanial.

*7 mai 2006 :  L'activisme électronique au grand jour : d'Internet aux médias mobiles libres, grandeur et visibilité de la politisation du réseau

On attend toujours le grand soir…Mais si les forces politiques, sociales et culturelles qui se sont développées à l'ombre du réseau sortaient au grand jour pour coloniser le dehors ? En réponse à cette question-programme, seront présentées différentes expérimentations qui articulent internet, technologies de la mobilité, cartographies, réseaux sociaux et théatres de la rue.- Ces différentes expérimentations mettent en scène un nouvel acteur politique que l'on peut qualifier d'externaute. Et si le cyberespace adaptait la rue à ses usages, venant ainsi “augmenter” la réalité ? Séance animée par Laurence Allard, Olivier Blondeau (Université Lille 3) à l'invitation de Troisième Oeil, Mark Alizart et Géraldine Gomez Tous les liens et sites sur http://www.politechnicart.net/beaubourg.html

En présence de Franco Berardi dit Bifo, pionnier du médiactivisme européen, cette première séance, préparée par Laurence Allard et Olivier Blondeau, présentera l'activisme électronique comme dépassement des médias de masse au profit d'une ère post-médiatique de réappropriation individuelle et collective des machines à communiquer électroniques. A travers une sélection inédite de vidéos et de blogs sera donné à voir le mediascape contemporain qui s'expérimente sur Internet, Depuis le détournement tactique d'images jusqu'aux agrégateurs de contenus vidéos, ce sont tout à la fois les histoires et les promesses de l'activisme électronique post-médiatique qui seront présentés.

 
activisme_electronique_serie_de_conferences_beaubourg_2006-2007.txt · Dernière modification: 2014/03/20 10:43 (modification externe)